• Viet Nâm: Delta du Mékong: Construction de routes et de ponts.
  • construction pont 700x405

Les régions rurales au Vietnam (71.01 %[1] de population) sont en plein développement. Cependant l'État se concentre sur les problèmes majeurs des grands axes, les zones rurales doivent en grande partie se débrouiller avec les moyens locaux[2].2006-01-06_KhVn

Ces villages sont mal desservis par les axes de communication. En saison des pluies, il est très difficile et dangereux de circuler sur les chemins boueux et étroits. Il faut alors faire des détours de plusieurs kilomètres ou finir le parcours à pied. Sans de bonnes infrastructures, tous les aspects de la vie quotidienne deviennent plus difficiles : vendre ses récoltes, aller à l'école ou à l'hôpital' Les modes de transport deviennent alors un aspect primordial du développement.

 

 

 

 

boue2 P1000595

Ainsi, les projets d'infrastructures sont essentiels pour les régions rurales. D'une part les infrastructures permettent le développement socio-économique des populations rurales et avec ce développement le désenclavement de ces régions. D'autre part les projets d'infrastructures sont essentiels et souvent préalables à tout autre projet de développement.

Europe Tiers Monde a établi un partenariat avec Mékong Plus. C'est une organisation qui aide au financement de petits projets d'infrastructures (chemins de deux kilomètres de long et de deux mètres de large en ciment et ponts d'une longueur inférieure à seize mètres de long toujours en ciment) mais aussi elle aide les communautés à s'organiser. Le but est de remplacer les ponts dangereux et les chemins impraticables[3].

La politique de Mékong Plus est de financer à hauteur d'un tiers du coût total des chemins et des ponts, le reste restant à la charge de la communauté. Sans cette aide les communautés devraient attendre en moyenne un à deux ans supplémentaires avant de pouvoir récolter la totalité des fonds nécessaires à de tels travaux.

D'autre part, la participation de la communauté permet une plus forte appropriation du programme, et l'attention portée à l'entretien des routes et ponts est également plus importante. Tous les bénéficiaires essayent de participer, même les plus pauvres ; les sommes apportées peuvent atteindre 25 % des revenus mensuels d'une famille pendant plusieurs mois.

DSCN1576LM Jan05 030

L'équipe de Mékong Plus réalise, également, plusieurs vérifications sur le terrain. La principale vérification concerne le nombre de personnes impliquées par la future construction ; plus le nombre de personnes affectées est considérable, plus il est important d'améliorer les infrastructures. On vérifie également si cette route permet l'accès aux services publics (école, hôpital ou dispensaire, mairie') mais aussi un meilleur accès aux ressources économiques (si la route constitue un raccourci pour se rendre au marché).

Mékong Plus organise plusieurs réunions dans chaque commune pour décider avec les populations et avec les autorités quels sont les projets prioritaires. La demande est à peu près dix fois supérieure à la capacité de Mékong Plus, ce sont donc les meilleurs projets qui sont choisis.

Chaque km de chemin aménagé et chaque pont construit touchent directement en moyenne 200 familles d'agriculteurs/éleveurs soit 1000 personnes dont 25 % sont des enfants en âge scolaire et 50 % sont des femmes (vivant en bordure des ouvrages).

Les bénéficiaires indirects sont estimés à 3 à 5 fois le nombre des bénéficiaires directs soit jusque 5.000 personnes qui emprunteront régulièrement les nouvelles infrastructures routières réalisées par le projet

Dans le cadre du présent projet, les zones d'intervention du projet se situent dans les provinces de Bình Thuân et de Ha^.u Giang (principalement cette dernière, car dans le delta). Situées au Sud et Sud Est du Vietnam, elles couvrent une population de 504.000 habitants répartis sur 500 villages.

Les 2 zones d'intervention sont éloignées de 400 km mais les réalités de contexte sont similaires en termes de pauvreté et d'infrastructures.

Pont 03

Route 03

Le coût du projet se monte à 57 206 ', dont 36 744 ' financés par les communes concernées et 20 462 ' par AETM.

 

[1] Les chiffres sont basés sur les statistique de l'Office général des Statistiques du Viet Nam ' Voir Annexe 9

Voir le site de Mekong plus : http://www.mekongplus.org/lang-fr/they-want-more-work/96-ils-se-chargent-des-ponts-et.html

Login Form

Entrer le

Statistics

Compteur d'affichages des articles
91229